Hamburgers, de la malbouffe à la gastronomie

Gastronomie

08/08/2017

Un peu d'histoire

Peu le savent mais le burger est originaire de la ville de Hambourg, en Allemagne.  Il a été introduit aux États-Unis lors de la grande vague d’immigration allemande au XIXème siècle. À l’époque, il s’agissait d’un steak haché servi entre deux tranches de pain brioché, servi avec des pommes de terre et un accompagnement de sauces. Le « Hambourg Steak » était dégusté sur le pouce par des new yorkais toujours plus pressés qui ne voulaient pas passer trop de temps à table. Puisqu’il faut rendre à César ce qui lui appartient, sachez néanmoins que le « bun », le pain spécial hamburger, a lui été inventé par un américain : Walter Anderson. C’est le premier à avoir fait fortune grâce à la vente des hamburgers. Il faut attendre 1940 pour que Maurice et Richard MacDonald ouvrent un stand de vente de hamburgers à côté du cinéma de leurs parents. L’affaire se porte bien et ils sont rapidement contacté par Ray Kroc qui leur propose un contrat de franchise l’autorisant à créer une chaîne de restaurants.

L'ascension du burger vers la restauration traditionnelle

Oui mais voilà, entre la conquête du monde par Macdonald et l’avènement du burger dans les restaurants, quelques années se sont écoulées. Les adolescents fondus de burger bons marché aux saveurs délicatement industrielles ont grandi et ils se sont orientés vers un autre type de nourriture, plus healthy et parfois même vegan. Pour autant, pas question de se passer de leur plat préféré et ça, les restaurateurs l’ont bien compris ! Désormais, il existe une multitude de burger mettant en avant les spécialités culinaires de chaque pays, en remplaçant le steak par du tofu, du poisson ou des légumes. Le traditionnel ketchup fait place à d’autres sauces plus travaillées et le cheddar s’est fait chasser par notre bon vieux Saint Nectaire ou par la Fourme d’Ambert. Plusieurs burgers gastronomiques ont même vu le jour et les palaces parisiens en proposent à la carte pour la modique somme de 50€. Signalons d’ailleurs qu’en 2008, le burger de Yannick Alléno vendu au Meurice a été consacré meilleur burger du monde par le New York Times. Thierry Marx et Jérôme Banctel ne sont pas en restent et proposent eux aussi des burgers à leurs clients.

Les multiples déclinaisons du burger

Bien évidemment, les burgers ne remplaceront jamais les spécialités culinaires françaises dans notre cœur ! Il s’agit plutôt d’un petit plaisir que l’on s’accorde de temps en temps entre deux blanquettes et une douzaine d'escargots. Désormais, les restaurateurs n’hésitent plus à le décliner sans cesse avec du pain noir, teinté à l’encre de seiche ou façonnés avec du riz pour créer le sushi burger. La garniture aussi évolue puisque certains chefs ajoutent volontiers de l’avocat, de la mangue ou encore du homard à leurs hamburgers.

Si cet article vous a donné faim, jetez-vous sur l’application Miamz’y ! La plupart de nos restaurateurs proposent des burgers de qualité élaborés à partir de délicieux produits locaux !